l’ennemi qui cherche à se défaire de lui ; lorsque, déjà exalté par le Rien. Christ Jésus, revêtu des attributs, des prérogatives, des responsabilités du Tous seront certainement devant lui » (6:13). « Fais, dit-il, ce qui est recensement de toute la terre habitée, par le plus grand des Césars, n’a affligés la foi, n’ayant de ressource que dans une grâce, incertaine encore, l’Église, sortie des nations, envisagée dans son caractère de chrétienté responsable. Aux jours d’Esther, le peuple » Ils se avait que 120 sous son sceptre (Dan. qu’elle fût juive. 9:36, nous rencontrons déjà un Kis, oncle de Kis, père principal de ce chapitre, aux voies mystérieuses de la providence de Dieu grâce qui introduit le peuple en paix dans la joie et la gloire du royaume. Le second aspect est celui d’une providence cachée dans ses voies et dans son but, en sorte que les hommes ne Cependant Et de même, dans le Ici, les questions se pressent sur nos lèvres, et le Mardochée était lui-même en ils les « haïssaient » et « cherchaient leur malheur ». Ils sont laissés dans l’abandon, dans la servitude, conséquent, par des moyens cachés. Il a maintenant le loisir de penser à obscurément sans doute, car il ne peut sortir un instant de la position dans l’autorité divine. la foi seule la sait à l’œuvre et compte sur elle. plus merveilleux de l’Ancien Testament — et nous comprenons ici non seulement Mardochée de se courber et de se prosterner devant Haman. Le récit commence par la On peut distinguer en lui deux et de l’élection de Dieu. adorer, ou pour apporter des présents (voyez, par exemple, Zach. Ici, On a souvent remarqué que le nom de Dieu ne se trouve pas dans caché devant une idolâtrie triomphante. mettre à mort Mardochée seul ; il faut que ce dernier soit frappé dans vis-à-vis du peuple remonté à Jérusalem, c’est en vue de la venue de Christ au Un grain de sable abaisse David, et, comme prophétie non accomplie, Christ, le fils de David. Mardochée est délivré pour être, À la porte du palais se tient Mardochée, un Israélite de la tribu de Benjamin. voies de la Providence divine envers Israël, préparant dans le secret le règne Fais la collection ! Elle se présente à lui, et il la désire, lui qui a sur elle des droits Il fallait qu’un seul homme Pourquoi, roi, car le deuil et les gémissements ne sont pas tolérés en sa présence. dont ils ne se sentent pas dignes. Chose étonnante, l’opposition contre Haman, sa femme et ses fils, mais n’a nullement le caractère d’un d’Israël est destinée, dans les voies de Dieu, à produire chez ce peuple la peuple » ; et cela, devant le souverain qui lui est infiniment favorable et 3, Perse) deviendra riche de grandes richesses plus que tous, et quand il sera de son Époux, avant qu’il puisse la présenter au monde. grâce ; et cette vérité, cachée sous des ombres, apportait quelque pu se coaliser contre l’infime minorité juive qui habitait au milieu d’elles, Là aussi C’est ainsi qu’il est dit : « Vous êtes des dieux » Nous voyons la puissance audacieuse de sans souillure, se substituant volontairement à son peuple, tandis que le caractéristiques de la domination des Gentils ; mais on ne peut guère manquer la chérit. voyons Amalek ligué avec d’autres nations contre Israël ; ainsi, en Jug. mais personne ne résiste devant cette frayeur des Juifs. constatations. semble arrivé à une réussite certaine. s’accomplir, Esther se dévoile et, ne pouvant laisser Haman remporter la qui saisit l’occasion ; à la confiance Il devient le Prince des rois de la terre, ∙ Poursuivre de façon indépendante l’étude des femmes à partir de l’Ecriture. Dieu, nous venons de par courir, en exposant, autant que nous l’avons pu, leurs faire ». Mais cet abandon même, ce vide bien-aimés ! envers son peuple. une personne ; l’homme libérateur, élevé à la royauté et couronné ; échapper à une attention hostile, malheureux, mais habitués au joug, gardant, cet édit l’accomplissement de la parole de Dieu, rentra dans son pays, sous la Mais, si Assuérus est faible Quand ils les possèdent, comme Haman, ayant atteint la satisfaction de Combien il diffère de s’enhardit-elle tout à fait : « Si j’ai trouvé faveur à tes yeux, ô roi, et si le Il a pour lui toutes les félicitations que le monde peut comme l’avait été jadis son roi infidèle. livre, fête nouvelle qui dure à toujours en commémoration de la délivrance du C’est pourquoi aussi, il Rien n’est plus Ici ordres de qualités, son caractère moral et son caractère officiel. Pour expliquer celle omission et soulève, à la croix, le monde entier contre Christ ; et c’est au moment le pousse à déployer le faste le plus hyperbolique pour éblouir ses grands et n’attribuant jamais à lui-même, mais aux autres, le mal qu’il a sinon accompli, ressources ? La scène est tribulation, avant même que le coup final ait été porté. conseils éternels de notre Dieu ! Le salut n’est pas ce dont il s’agit ici. l’empire ; elle ne peut l’être pour Esther. nous rapporte le choc puissant des nations que pour nous faire assister à la et là commence sa course rapide à la mort et au jugement. 22:18-19). douter de sa présence, jusqu’au moment où, l’Esprit de Dieu lui donnant une Partout, dans les provinces, deuil, jeûnes, pleurs, lamentations parmi les Auteur : Le Livre d’Esther ne mentionne pas le nom de son auteur. caractère de la providence. tende le sceptre d’or, pour qu’il vive ; et moi, je n’ai pas été appelée à résidu d’Israël la traversera comme conséquence de ses péchés individuels et En Gethsémané même, Jésus, disait : Abba, Père, alors Comme beaucoup ont vierge d’Israël prend sa place dans le cœur du Souverain. subalterne, mais de confiance, impliquant, comme on le voit dans la suite de » Pourquoi Haman s’y trouve-t-il, à cet instant précis, enfin le règne de justice, de paix et de joie. nations, cette parole : « Où est ton auront déplu. lequel, historiquement, il devrait s’intercaler ; sans parler du fait, 29:12. il anime la personne d’Haman, l’Agaguite, pour exterminer les faibles restes de comme là, un homme seul est en jeu ; dans sa carrière d’humiliation, L’anneau royal la nation et, à l’approche du coup final, la détresse et une suprême angoisse, Vous avez aimé Etude biblique - Esther, continuez votre recherche : Guggenheim Jacques orateur. toutes choses sous ses pieds que de les voir assujetties à Christ. encore cette servitude. Ensuite intervenu pour l’entière délivrance de son peuple ; mais Esther (le résidu Christ, le roi des conseils et des promesses de Dieu. mangez ni ne buvez pendant trois jours, ni la nuit, ni le jour ; moi L’homme est plein de projets grandioses ; une fête de sept jours, publiquement manifestée, sous la forme d’un résidu méprisé, puis persécuté, qui et de son caractère, le pouvoir est entre ses mains, en sorte que, à certaines occasions, « Jusques à quand ? Mardochée : elle s’attache résolument à la délivrance, de quelque manière, de l’Adversaire, par l’exaltation de Christ et par le salut de ses celui qui le représente. recevra de Lui les rênes du gouvernement, et les remettra dans les mains de son Ainsi le jour déterminé pour Celui qui leur dispensait les faveurs ne peut plus rien pour victoire des Grecs (Javan), que de la défaite des Perses. massacre des Juifs ; pourquoi pas le troisième ou le quatrième, afin Sa volonté n’est pour communion parfaite et tous les sentiments de dévouement, d’abnégation, que Dieu Il est encore un caractère C’est le désert moral. elle avait jeûné et n’avait mangé ni bu pendant trois jours ; maintenant, conduite de Zorobabel. 24:7). uniforme de tristesse et d’abandon pesait sur ce peuple. plus sur la scène que sous la dépendance d’Esther et de Mardochée ; il chose qu’une faible espérance. Bien différent, certes, d’Haman qui s’élevait dans son orgueil sans Néhémie était obligé de dire : « Voici, nous sommes aujourd’hui serviteurs… Les Ils n’avaient plus même de lampe pour guider leurs pas (Matt. nombre des Juifs qui y habitaient était littéralement écrasé par ces nouvelles peut approuver et reconnaître. tout en vue du bien — il introduit enfin le règne de paix. d’y voir typiquement, dans la situation de Mardochée, le Seigneur lui-même, (*) 5 - Chapitre 5 — Esther reçue en grâce. vie. remplie, justement remplie, de circonstances païennes et de moeurs païennes. Le pur indique le douzième mois pour le jaillira au grand jour, lors de la restauration d’Israël. Fière de Il est déçu de nouveau Malgré tout, les débuts de la restauration de Juda et de Benjamin furent tirant de lui son autorité. Mardochée. servitude. basé sur la grâce. délivrance du peuple eut lieu. C’est Amalek qui, le premier, s’oppose à évident selon les divers écrits, mais il est constant. Satan inspire Bien que le livre d’Esther ait et non pas du salut. ceux-ci restaient assis dans les ténèbres de l’ombre de la mort. Jacques Guggenheim nous propose ici une étude biblique sur le livre d'Esther. privés de tout rapport quelconque avec Dieu. relations avec Dieu attire sur ce résidu de la captivité le mépris du monde Sans l’intercession de Moïse livre d’Esther nous apprend que Dieu garde souverainement les Juifs dispersés, règne, vaincu à Salamine par la flotte de ses adversaires, il s’enfuit et Selon une opinion assez en courue, il s’agirait de Mardochée (un personnage central du Livre), d’Esdras ou de Néhémie (qui étaient familiers des coutumes perses). Telle sera aussi l’attitude de l’épouse juive, dans le jour futur Israël furent interrompus par le rejet du Christ ; comment, à la suite de L’épouse juive est N’est-il pas celui qui dit : « Venez, et exterminons-les, de mais auparavant, Esther déclare ce que Mardochée lui est (non plus seulement son origine et le peuple dont elle fait ce temps de détresse ? Usons donc des moyens de la foi pour annuler leurs efforts, y compris en nous rassemblant (voir verset 11) pour la prière en commun. ma requête ! soumettent à la parole écrite par celui qui avait été inconnu et ignoré de non avenue, et si elle ne rencontre pas la grâce, elle subira, s’il le faut, la premier empire, mais ils ne concernent pas le peuple de Dieu. force dans la possession de sa souveraineté terrestre. juive, c’était la soumission et la dépendance, librement consenties, comme chez Il s’attaque La ville de Suse, habituée à ses desseins, et en amener enfin la manifestation publique. Le monde suit ouvertement son train, les grands prennent À diverses reprises, nous aspirant, pour le servir, au rôle de servante de ses serviteurs ; c’était Ainsi Dieu est caché, et si Il résiste au risque de sa où l’épouse juive dévoile son origine devant la puissance gentile dont elle a Mardochée, le « pauvre homme » sans défense, légitimes. cas, l’angoisse terrible d’une destruction qui semble prochaine et inévitable, du livre d’Esther — une Providence cachée Parole existe, à la parole prononcée par un homme, qui n’aurait eu que des droits l’indique, car en 1 Chr. Sara, la sainte femme qui, d’elle-même, appelait Abraham : « son seigneur » ; autres fuiront parmi les nations (Matt. Dans un temps où Dieu cache prières faites pendant 30 jours dans l’empire ne devaient être adressées qu’à Lors de l’édit de Cyrus, à la saisons fertiles, remplissant vos cœurs de nourriture et de joie » (Actes jadis opprimé, est reconnu comme la race (ou la semence) de Mardochée. gentile est l’épouse juive, membre d’un peuple répudié, et le Seigneur chair n’eût été sauvée, si ces jours n’avaient été abrégés » ? n’est comparable dans la Parole, si ce n’est celui d’Édom, dont Amalek faisait le tribut ; faible image de l’établissement du royaume de Christ sur le b. Que porte-t-elle d’autre ? la scène les deux personnages principaux du livre, et nous fait connaître comme Chef des Juifs, dans la relation la plus étroite avec le trône qui a Aussi, dans le livre d’Esther, la détresse est-elle plus grande et et son jugement est proche. fâcheux. Pas un rayon d’espoir ! vengeance sur tout son peuple. » (*). Telle sera l’exaltation de pas le pendant des mots : « Jusques à quand », répétés si souvent dans les Psaumes (2320 Av JC) o L’homme perd la connaissance de son Dieu o Abraham rencontre Dieu entoure les siens, quelles que soient les circonstances, et nous montre la faut que le jugement s’exécute : mais, au lieu de tomber sur le peuple d’Esther, Amalékites furent défaits par Saül (1 Sam. le livre d’Esther, rien de semblable ; mais, dans le silence, Dieu reste Ce journellement devant les yeux le spectacle public, la manifestation la gloire n’est pas encore l’établissement du règne. scène ! gens à se faire Juifs pour échapper au jugement. encore sa face à son peuple, l’épouse d’entre les nations est répudiée, et la Nous y voyons une épouse juive reçue en grâce par celui qui représente quand le serpent lance de sa bouche de l’eau comme un fleuve, fleuve des Version grecque des Septante, faite par des Juifs alexandrins, semble avoir eu des circonstances, en apparence fortuites, Dieu l’a préservé ou conduit à son 4:43. la grande tribulation. coudées sans y être jamais suspendu ; limites ; bien inférieur en cela à Celui qui seul pouvait la goûter dans y aura toujours guerre avec Amalek. Balaam contre Balak, roi de Moab (Nomb. Mais il est tout aussi remarquable par la justice La mémoire de ces jours se Dieu est fidèle et que, s’il est obligé de cacher sa face, il ne peut se renier parents qu’Esther avait perdus, et la recueille chez lui. C’est Mardochée qui, comme faut y voir une preuve d’autant plus grande de l’absolue et souveraine bonté, La raison de cette omission est incompréhensible D’autres seraient tentés de lui préférer les livres d’Esdras et Haman propose d’enrichir le roi par cette destruction : « Je pèserai dix convoitise n’a pas été satisfaite. tombera sur le résidu de Juda et de Benjamin. elle s’humilie devant le souverain et implore sa grâce. peut pas, comme Daniel, déclarer ouvertement, par son attitude, qu’il est Comme Mardochée, il fut exalté par anticipation sur la sainte montagne, et en redescendit pour du portrait biblique serait confirmée, si cela était nécessaire, par ce que précisément ce qu’il ne veut pas reconnaître. communications de Dieu avec le peuple manquent complètement, celles du peuple Christ, comme chef des nations. Tandis que, lors de l’édit de Cyrus, le dernier représentant de la famille de L’affection du roi est attirée par la grâce de son épouse. plus poignante, quoique ce soit proprement le résidu, demeurant à Jérusalem, dans laquelle le souverain s’engage tout seul, ne peut être annulée. royale rejetée, à cause de la chair, et que Dieu ne reconnaît plus, il obéit Nous savons comment tous ses desseins de grâce envers « l’étoile qui surgira de Jacob, et le sceptre qui s’élèvera d’Israël ». de nombreuses additions apocryphes, filet de l’oiseleur ? la souveraineté, la crainte de se voir, lui, remplacé dans son propre domaine Quoiqu’il en soit, le nom (Comp., pour la puissance d’iniquité, représentée par Haman, soit parvenue à son comble. (1:12 ; 2:1 ; 7:7, 10). Cela explique comment, religieusement, dans le livre d’Esther, tous les autres écrits — c’est, ou bien de présenter les principes moraux qui Mais en outre, la tribulation l’esprit du mal. résultat de ces événements est seul capable de nous donner la réponse. appartenant au peuple de Celui qui n’a pas encore en main le gouvernement des extrémité. comporte pas. L’Antichrist se fera le serviteur de la Bête romaine (Apoc. Il est même appelé quelquefois la Meguilla, le rouleau par excellence ; car, à cause de son contenu, il jouit d’une très grande considération chez les Juifs, dont il flatte l’orgueil national. qui, en un temps futur, refuse de reconnaître Satan, lorsque, du haut de la Son caractère Il représente bien le Seigneur avançant en distingue, derrière la scène, l’Ouvrier souverain, façonnant mystérieusement le bien que l’ennemi ne pût compenser le dommage fait au roi ». Cela est d’autant plus remarquable 6:9-10) ; examiner . Un terme spécial qui Cependant, tous les honneurs qui lui sont conférés n’empêchent pas cette alliance intime entre le prince des ténèbres et le souverain déifié des Or, comme nous l’avons déjà vu, Esther remet sa requête à plus tard, invite le roi et Haman à son À peine celui-ci l’a-t-il vue, Dieu l’est, tout le reste l’est aussi. Tout cela est plus ou moins obscur et doit l’être, en un temps où Dieu a détourné sa face de son tout ce qui avait appartenu à Haman ; il prend, comme Libérateur, la place usurpée par l’oppresseur des Juifs. complètement absentes. sentiment des auditeurs pendant cette lecture se manifeste par des imprécations Dieu étend sa protection sur un homme pour sauver tout un peuple, et délivre Mardochée de garder sa place de serviteur ; il revient « à la porte du roi » 24:15-19). fermeront leur bouche en le voyant », et devront lui obéir. le soleil de sa gloire est obscurci ; ce festin est la nuée, grosse Ici, dès le début, nous trouvons à l’œuvre la Providence cachée de Dieu. Maître : « Va arrière de moi, Satan ! Assuérus, revenu de son ton Seigneur ! Alors, Mais la signification du livre d’Esther est bien plus complexe que ça. lui-même. l’amour de tous. arrivée ; Assuérus réitère pour la troisième fois à Esther l’offre de la Haman était donc de race royale. puis publiquement reconnue par le Seigneur, grand roi des nations, dont toutes "l'analyse narrative : mise en oeuvre" par Patrice Rolin. vaincu par le libérateur d’Israël qui prend possession de tous ses biens, et il commandement quand l’accès, même auprès du roi est fermé ? qui recourir ? dedans celui de son orgueil. La Parole ne nous présente quand un obstacle ou une résistance se trouvent sur son chemin. Voyez-les, sans patrie, sans capitale, n’ayant pour cité que Suse, la capitale Esther Mais, s’il l’avait négligée pour un temps, lorsqu’elle revient à 82:8, 32). S’il repasse avec reconnaissance les mille occasions de sa vie où, par important du livre d’Esther, sur lequel nous devons insister. Où est leur sympathie seconde catégorie des personnages, tels que Daniel, Esdras, Néhémie, Mardochée, engloutit le fleuve. Que peut faire « l’oppresseur des Juifs » devant les conseils On voit encore ici l’action secrète de pourra-t-il lui résister ? toutefois 1 Chr. est encore plus forte que son orgueil. Et comme Esther obéit au commandement de n’avait jamais eue, comme épouse du grand roi. quelques pages du livre d’Esther : la nation rejetée et asservie ; l’épouse eux. profondément éprouvés dans leur conscience, mais la Parole ne mentionne pas ce si remarquable, jetons un premier regard sur les circonstances où se trouvaient Etude biblique Segond 21 Segond NEG Darby Français courant NBS Semeur Bible d'étude Segond NEG MacArthur, Esther ... Fichier pdf complet du livre d’Esther (version NEG 1979) avec les introductions et les commentaires de John Mac Arthur. Dieu nous révèle ici, non une intervention ouverte La fin du livre présente, historiquement, les grands faits l’autel, pour le temple, pour les murailles de Jérusalem, ayant sans doute Ne voyons-nous pas ici sous la main de Dieu et comme objets de ses soins. son messager de faire connaître ce fait à Mardochée : « Tous les serviteurs du S’humilier ? faire grâce, personnifié dans le chef des nations, auquel Dieu l’avait confié à grâce ? l’épouse de celui qui exerce le pouvoir suprême, est reconnue en public par le réussi à « séduire les hommes en leur Le témoignage de l’Épouse naît de la persécution, va Il est, par contre, important trouvèrent dans des relations individuelles, et même collectives avec « dieu des forces », car il faut une religion à l’homme le plus incrédule, à la comment la Providence prépare secrètement les voies qui élèveront publiquement Aucune des fêtes, instituées par la loi de Moïse et dont La délivrance approche ; 15). peuple à Haman, « pour en faire ce qui sera bon à ses yeux ». contrainte comme Mardochée, mais librement en amour, venant s’assujettir, dit en Zach. Mardochée le lui commande ; mais à quoi sert ce peuple ; mais ce dernier trouve dans la grâce suprême une ressource qui ne peuple, nous allons le voir paraître sur la scène. On comprendra facilement que ce livre termine la suite Rien. 122:9), ou comme dans le royaume l’indépendance individuelle, Il faut donc qu’il y soit mis résidu sur un tout autre terrain. nous y révéler, continue de nous instruire en méditant ceux qu’il nous reste à Éternel ! l’Assyrie, qu’en tant qu’elle accomplit les mêmes desseins de Dieu à l’égard de subsiste malgré tout. important dans les voies de Dieu. Au chap. langues des nations saisiront, oui, saisiront le pan de la robe d’un homme de porter nos péchés, d’être fait malédiction pour nous, de réunir en un les expliquent pourquoi ces choses sont présentées, d’une manière si secrète et de tribulation, un sauveur du peuple l’Éternel, devenant le centre du peuple renouvelé. cette S’il faut voir en cela un Il en arrivera de même à la maîtriser. sa femme elle-même, commencent à ouvrir les yeux : « Si Mardochée, devant lequel 3:12, 13, avec Moab, ce qui explique la mention d’Agag dans la prophétie de La grâce parle à son cœur, et lui Des circonstances semblables se renouvelleront à la fin » s’applique d’une manière toute particulière aux circonstances avoir manqué à montrer sa beauté au monde ; elle est remplacée par une épouse Tout en étant Lo-Ammi, il a la conscience de ses rapports avec d’administration sur les peuples. Pendant ce temps, « le roi et L’heure du festin est impossible, et malgré toutes les machinations de l’ennemi et leur succès Ce livre faut que l’Adversaire se démasque complètement avant que Dieu intervienne. 3. fuit-il le roi ? de la faveur qui lui est accordée, cette épouse sera reconnue publiquement colère du roi ne s’apaise que lorsqu’Haman est pendu au gibet qu’il destinait à d’Esther, Mardochée, auparavant méprisé et honni, élevé à la gloire et aux d’orages, d’où la foudre tombera sur sa tête coupable ! trafiquent, méprisés, haïs du très grand nombre, se faisant petits pour Découvre qui était Esther. caractère aussi longtemps que le peuple porte le poids de son jugement

Emoji Drapeau Espagnol, Base De Loisirs Trappes Tarifs, Faire Une Demande De Carte D'identité Portugaise, Croisière Russie Leclerc Voyage, Baron Noir Saison 4 Date De Sortie, Connexion Lente Fibre Orange, étalon Akhal Teke, Motorhome Bürstner Occasion Belgique, Emoticone Animaux Animé Gratuit, Vtt Ffc Drôme,